Francesca CABASINO
                                                             Université de Rome  " Sapienza " 
                                                         
De l'événement au discours médiatique. Les représentations de la crise entre la France et l'UE
sur la question des Roms
 

Cette étude examine la dynamique d'une médiation langagière qui permet de construire, dans la presse écrite et la mise en scène télévisée, un discours de commentaire destiné à orienter les interprétations du public. L'objet de l'analyse se concentrera sur les représentations récentes de la politique franšaise d'immigration, le corpus étant limité aux mois de septembre-octobre 2010.
Nous nous occuperons d'abord de pénétrer dans cet " espace de visibilité " (Lamizet, 2006 : 18) qu'est la sphère publique afin d'observer les différentes évaluations de la crise. Dans la perspective envisagée, on sera confronté au double mouvement présent dans l'écriture journalistique, la recherche de distanciation/neutralisation comme garantie d'objectivité et le traitement de l'événement lié à une forme d'engagement, donc à la nécessité de prendre position. La formule autocritique d'une nouvelle " exception franšaise ", apparue dans le titre d'un éditorial-vidéo de L'Express, semble en effet s'adapter au contexte interprétatif dominant. Parmi les mises en accusation publiques on signalera les inquiétudes relatives à la perte d'image d'une France, " patrie des droits de l'homme ", réduite à des " rhétoriques discriminatoires ". Nous analyserons ensuite, dans les débats télévisés qui revendiquent une fonction d'examen,  les relations entre les acteurs sociaux afin de retrouver les traces de leur identité - politique, culturelle et discursive - et de comprendre les dimensions symboliques qui se dégagent de l'événement. └ travers une méthodologie fondée sur les approches argumentative et interactionnelle, on essaiera entre autres de mettre en relief dans l'émission Mots croisés du 27 septembre le rôle inconfortable joué par le ministre de l'immigration et son effort pour convaincre les téléspectateurs de la légitimité de l'action gouvernementale. Au-delà du contrat interlocutif engagé entre le journaliste et l'interviewé, on cherchera à appliquer à ces échanges les principes d'une " herméneutique matérielle " (Rastier : 1997) vouée à faire ressortir la crédibilité d'un discours soumis à vérification, étant lié à une dimension de justification et à la fois de rejet des mises en doute exprimées ou implicites.
Dans la dernière partie nous reviendrons sur les documents d'une presse écrite qui, malgré les clivages idéologiques, s'oriente vers une interprétation univoque du sens de la visite de  Nicolas Sarkozy au Vatican : faire cesser la polémique. L'événement du voyage à Rome ne serait-il pas une des stratégies choisies par le président franšais visant à faire oublier ses déclarations et à reconquérir les catholiques ? Les journalistes auraient-ils donc raison de parler d'une " opération-séduction " ? Si le jeu stratégique constitue un aspect important de la pratique politique, c'est la représentation médiatique qui attribue une valeur symbolique à ces exercices de pouvoir, reflets de l'identité des protagonistes.
 
Mots clés : argumentation, engagement, discours médiatique, distanciation, stratégies
 
Cabasino Francesca, Poly-logiques. Méthodologie de l'interaction pluri-locuteurs dans l'espace télévisuel, Roma, EuRoma, 2008.
Lamizet Bernard, Sémiotique de l'événement, Paris, Hermès, 2006.
Moirand Sophie, Les discours de la presse quotidienne. Observer, analyser, comprendre. Paris, PUF, 2007.
Mots n° 37, décembre 1993, Rhétoriques du journalisme politique.
Rastier Franšois, " Herméneutique matérielle et sémantique des textes " in  J.-M. Salanski, F. Rastier, R. Scheps, Herméneutique, textes, sciences, Paris, PUF, 1997, 119-148.