Sibylle GU╔LADZ╔
Université de Tbilissi, Géorgie
sgueladze@yahoo.fr
 
L'événement-choc géorgien et  le discours journalistique
                               
Notre objectif est d'étudier la mise en discours de l'événement-choc qui a eu lieu en août 2008 en Géorgie et d'observer des tendances médiatiques dans la nomination de l'événement. Cet événement a été largement médiatisé dans le monde entier, y compris dans la presse franšaise. └ ce propos, on peut citer certains articles parus dans le Figaro : " Russie : Sarkozy a failli quitter la table des discussions " et " L'ancien espace soviétique sous le choc géorgien ". En analysant ces articles qui représentent des discours politiques, on est conduit à considérer que le discours est en interaction avec l'événement, qui se modifie à la suite d'une forte médiatisation, et que l'événement ne se donne jamais dans sa vérité nue. Ainsi, selon la propagande russe, cette guerre a été commencée par les Géorgiens, alors que c'étaient les tanks russes qui ravageaient tout sur le territoire géorgien et l'aviation russe qui a bombardé une banlieue de Tbilissiů ! Et il y a eu des milliers de Russes qui y ont cru, car les articles intentionnels russes ont défiguré l'événement. Ainsi nous voyons une sorte d'interdépendance entre l'événement et le discours qui rend difficile le dégagement de la vérité.
Quant aux moyens langagiers qui construisent ces discours, ce sont le plus souvent des discours rapportés et des monologues. Les deux articles cités présentent des discours polyphoniques où on distingue la voix de N. Sarkozy, celle du journaliste, celles des négociateurs... exprimées par différentes formes de discours rapportés. Le vocabulaire est dominé par les mots choc, conflit, menace, retrait, guerre, etc., et la Guerre qui a bouleversé la Géorgie est désignée comme un " incident " dans le premier article, par exemple...
Ces textes ne manquent pas d'émotions : le premier est marqué par une sorte d'agacement que suscite l'attitude des Russes lors des négociations et le second exprime la peur causée par la conduite barbare de la Russie sur le territoire d'un pays indépendant. L'analyse détaillée des relations entre ces articles journalistiques et l'événement d'une guerre " éclair " sera donnée dans le texte de communication ainsi que l'étude contrastive d'autres discours parus dans les médias  franšais et géorgiens sur le même événement.
 
Mots clés : discours, émotion, événement, interaction, nomination
 
Adam, J.-M. (2008). La linguistique textuelle. Paris, Armand Colin.
Bensa A. et Fassin E.  (2002). " Les sciences sociales face à l'événement ", Terrain n° 38.
Roulet E. (1999). La description de l'organisation du discours. Paris, Didier/Hatier.