Yannick HAMON
Sitlec, Università di Bologna
yannick.hamon@unibo.it
 
Les affordances relatives à la médiatisation de l'événement scientifique : le cas des colloques " Langage, discours, événement " et " EPAL : Echanger et Apprendre en Ligne "
 
La communauté scientifique a su assez vite se saisir du réseau internet pour exploiter son potentiel de communication des savoirs, dont le colloque constitue l'un des ressorts majeurs (Origgi, 2002). Or, parce qu'il marque une ligne de séparation entre des savoirs précédemment acquis et de nouveaux savoirs, le colloque relève de l'événement. La discontinuité introduite par l'apport de nouvelles perspectives conceptuelles scientifiques ouvre un prolongement en série (Dosse, 2010; Bensa, A & Fassin, E, 2002). La médiatisation de ce type d'événement scientifique sur l'internet ne suffit pas en soi à le définir comme tel (Bensa, A & Fassin, E, 2002). Cela étant, la plurimodalité des supports de diffusion en réseau (messagerie électronique, sites institutionnels, portails, groupes communautaires, revues, sites associatifs consacrés à la recherche...) permet aux acteurs de la communauté scientifique d'optimiser le rayonnement et l'audience du colloque. Nous partons de l'hypothèse selon laquelle la médiatisation de l'événement scientifique peut contribuer à son succès, à sa réédition, à sa pérennité.
Notre travail se fixe pour objectif d'apporter des éléments de définition de l'événement scientifique en sciences humaines au moyen d'un corpus constitué des supports de l'internet utilisés pour médiatiser le présent colloque " Langage, discours, événement " et le colloque " EPAL : ╔changer et Apprendre en Ligne ". Le choix et l'intérêt du corpus résident respectivement dans la possibilité d'apporter une dimension méta au présent colloque et de nous intéresser, dans le cas d'EPAL, à un événement réédité, porteur de traces.
Nous recourrons à la notion d'affordance développée par Gibson (1977) et reprise par Norman (1999) pour rendre compte, dans le cadre des recherches en ergonomie cognitive de l'utilisabilité des ressources proposées dans un environnement numérique. Le recours au concept d'affordance permet ici d'analyser les supports numériques de la médiatisation scientifique en termes d'actions qui contribuent à la co-construction d'un événement scientifique pour lequel la cognition, située et distribuée (Brassac, 2004),  est à la fois objet et artefact. Nous nous attacherons en premier lieu à définir plus précisément le colloque en tant qu'événement scientifique. Nous mettrons ensuite en évidence, avec le colloque " Langage, discours, événement ", les affordances des différents supports de communication utilisés pour annoncer l'événement et inciter la communauté à y participer. Nous nous intéresserons enfin, avec le colloque EPAL, à l'archivage sur l'internet de l'événement scientifique, aux supports et documents numériques qui subsistent après l'échange de nouveaux savoirs, qui témoignent d'un développement de l'événement en série.
 
Mots clés : affordance, cognition, colloque, événement scientifique, internet
 
Bensa, A. & Fassin, E. (2002),  " Les sciences sociales face à l'événement ", Terrain, n° 38, pp. 5-20.
Brassac, C (2004), "  Action située et distribuée et analyse du discours : quelques interrogations ", Cahiers de Linguistique Franšaise 26, pp. 251-268.
Dosse, F (2010), Renaissance de l'événement " Paris : PUF, coll. "Le noeud gordien", 2010.
Gibson, J. (1977), " The Theory of Affordances " in R. Shaw e J. Bransford (eds.) Perceiving, acting and Knowing, Wiley, New York, pp. 67-82.
Origgi, G. (2002), " Pour une science humaine de l'Internet ", conférence pour la journée inaugurale de la Villa Média, Grenoble : Les nouveaux arts d'apprendre (14 février) en ligne sur le site: http://www.canal-u.education.fr  
Norman, D.A. (1999), "Affordance, conventions, and design", Interactions, 6(3) ", pp. 38-42.