Charlotte SCHAPIRA
Technion - Israel institute of technology
gsrchar@tx.technion.ac.il
 
Noms propres et noms d'événements
 
Le but de cet article est de proposer l'hypothèse que, pour chaque locuteur, il existe, dans un état de langue donné, un corpus de noms propres (Npr) susceptibles de fonctionner comme des noms d'événements. Que ces Npr soient employés en tant que référence précise (le lieu ou la personne ainsi nommés) associée à un événement ou dans un sens métaphorique, qu'ils soient durablement inscrits dans la doxa ou destinés à une courte existence, nous soutiendrons ici que, contrairement à l'opinion commune selon laquelle l'emploi métaphorique des noms propres est fonction de la culture générale de chaque sujet parlant, il existe, intégré au lexique, un corpus de noms propres circonscrit dans le temps et dans l'espace, commun à tous les usagers de la langue. Evoquant des événements passés ou actuels, historiques ou mythiques, réels ou imaginaires, ces Npr sont peršus comme des moments de marque sur le parcours historique des sociétés, des nations et de l'humanité. Leur fonctionnement présente la particularité de pouvoir à la fois définir un événement et l'élever à un statut exemplaire. Cette amplification de l'impact de l'événement sur la conscience et/ou sur l'imagination collective confère au nom propre une valeur prototypique qui assure son entrée en langue, de manière durable ou éphémère, selon l'importance de la situation évoquée. La valeur prototypique de l'événement est le résultat d'un consensus, à l'intérieur d'une communauté linguistique donnée, quant au sens connotatif du Npr.
└ travers une étude des aspects théoriques du passage du Npr au nom d'événement, nous tenterons de montrer que ces noms ne forment pas un groupe d'unités différentes, fonction d'aléas individuels et d'intérêts spécifiques variant d'une personne à l'autre mais qu'ils constituent, dans une même langue, une sous-classe du lexique général: avec des degrés variés de lexicalisation, ses éléments sont disponibles en langue pour désigner des catégories d'événements dont ils constituent désormais la représentation prototypique.
 
Mots clés : événement, métaphore, nom d'événement, nom propre, prototypicité
 
Krieg-Planque, A., 2009, " └ propos des "noms propres d'événement". ╔vénementialité et discursivité " in Lecolle, M., Paveau, M.-A., Reboul-Touré, S. éds. (2009) : Les Carnets du Cediscor 11 : Le nom propre en discours. Paris, Presses Sorbonne Nouvelle.
Leroy, S., 2004, De l'identification à la catégorisation. L'antonomase du nom propre en franšais, Louvain, Paris : Peeters, Bibliothèque de L'Information grammaticale
Gary_Prieur, M.-N., " Quand le référent d'un nom propre se multiplie ", Modèles Linguistiques, n° 9, 2, 1989, p. 119-133
Schapira, C., "  Une définition doxale : les noms propres potentiellement métaphoriques " Autour de la définition, 6, http://publifarum.farum.it/ezine_articles.php?id=141, 2009
Schapira, C., " Antonomase in absentia du nom propre ou le clonage référentiel ", in Osu S.N., Col G., Garric N., Toupin F. éds., Construction d'identité et processus d'identification, Bern - Berlin - Bruxelles - Frankfurt am Main - New York - Oxford - Wien : Peter Lang, 2009, pp. 379-396